5 juillet 2012 - Formation

L’Europe peut-elle encore influencer le monde ?

Résumé :
Le traité de Lisbonne, entré en vigueur en décembre 2009, a conclu une séquence de réformes institutionnelles qui s’est déroulée sur près de vingt ans. Lancée en avril 1990 dans la perspective de la réunification du continent européen et de la transformation de la CEE en Union politique aux compétences élargies, elle s’est montrée des plus délicates, car exigeant de nouveaux transferts de souveraineté des Etats vers les institutions supranationales et une modification des équilibres entre « petits » et « grands » États. Alors que l’on pensait le débat institutionnel durablement clos, la perspective de l’attribution à l’Union de nouvelles compétences de régulation macro-économique, voire d’une capacité d’ingérence dans les politiques budgétaires et fiscales des États membres exige de nouvelles réflexions sur l’architecture institutionnelle de l’Union et sur la légitimation de son action. Dans un contexte politique où l’euroscepticisme a plus que jamais le vent en poupe, ce débat promet d’être particulièrement délicat.

 

Conférencier :
Frédéric Mérand
est professeur agrégé au département de science politique de l’Université de Montréal, professeur invité en études européennes à l’université LUISS Guido Carli, à Rome, directeur adjoint du Centre d’excellence sur l’Union européenne (UdeM-McGill) et directeur adjoint du Centre d’études sur la paix et la sécurité internationale (UdeM-McGill). Il est éditeur associé de Politique européenne, seule revue à comité de lecture de langue française dédiée à l’Union européenne. Ses travaux sur la sécurité européenne, les réseaux politiques, les relations transatlantiques et la sociologie de l’Union européenne ont été publiées dans les revues telles que Security Studies, the Journal of Common Market Studies, Comparative European Politics, et Cooperation and Conflict.

 

Commentaire :
Christophe Chowanietz (Doctorat en science politique de l’UdeM, MSc in International Relations de la London School of Economics) est présentement membre de la Chaire de recherche du Canada en études électorales (Université de Montréal). Ses recherches portent sur les partis politiques et les comportements des élites et des électeurs en périodes de crises nationales et internationales.

 

Télécharger la présentation en cliquant ici.

 

Lectures obligatoires :

  • Krotz, Ulrich. 2009. « Momentum and Impediments : Why Europe Won’t Emerge as a Full Political Actor on the World Stage Soon ». Journal of Commons Markets Studies, vol 47, n°3, 555-578.
  • Howorth, Jolyon. 2010. « The EU as a Global Actor : Grand Strategy for a Global Grand Bargain ? ». Journal of Commons Markets Studies, vol 48, n°3, 455-474.

 

Cette conférence s'est déroulée dans le cadre de l'école d'été «L'Europe en crise(s)» (2-7 juillet 2012).

EUROPA portail de l'UE
© 2010 - Centre d'excellence sur l'Union européenne
Université de Montréal - McGill University