21 septembre 2011 - Appel à contribution

L'Europe à l'ère de l'austérité : Intégration, désintégration ou stagnation?

Les conséquences de la crise financière mondiale pour l’Union européenne (UE) risquent d’être durables. Le défi le plus important continue d’être la gestion de la crise de la dette des gouvernements de la zone euro. Malgré leurs différends quant à la façon de gérer la crise, les décideurs de l’UE ont démontré un fort sentiment de solidarité afin de s’assurer qu’aucun État membre ne soit laissé à lui-même. Cependant, les multiples plans d’aide fiscale ont non seulement rendu l’opinion publique moins favorable à l’UE, mais en plus ils ont mené à des mesures d’austérité qui nuisent à la capacité des gouvernements européens d’offrir des services sociaux et publics et de mettre en œuvre des projets d’amélioration des infrastructures. Ces contraintes économiques s’exercent au moment même où l’Europe fait face à une zone de grande instabilité politique au sud, à la montée en puissance économique de l’Asie et aux enjeux sécuritaires liés au terrorisme, à l’immigration et au changement climatique. 

Le 9e congrès biennal de l’Association des études sur la Communauté européenne – Canada (ECSA-C) examinera comment l’UE et ses États membres font face à ces défis alors que les ressources financières pour ce faire sont limitées. L’Europe va-t-elle choisir la voie d’une intégration plus poussée afin de remédier aux problèmes qui l’affligent ou va-t-elle plutôt se désintégrer, les États membres décidant de poursuivre des politiques nationales en phase avec le scepticisme croissant de leurs citoyens vis-à-vis non seulement de l’Europe, mais également de la mondialisation ? Entre ces deux extrêmes, il y a aussi la possibilité d’une Europe qui stagne, où le statu quo politique et social règne. Le congrès vise à débattre de la direction dans laquelle l’Europe s’engage à l’ère de l’austérité et des conséquences auxquelles on peut s’attendre à l’échelle nationale, régionale et mondiale. Il traitera également des solutions possibles afin de mieux gérer ces défis.

Modalités de soumission des propositions de communication et de séance

Veuillez faire parvenir vos propositions de communication ou de séance, en français ou en anglais, aux présidents du programme, Achim Hurrelmann et Patrick Leblond à l’adresse de courrier électronique du congrès (ecsac2012@carleton.ca) au plus tard le 1er décembre 2011.

Veuillez utiliser le formulaire de proposition de communication pour soumettre les informations suivantes:

  • Le nom de l’auteur-présentateur, son titre, son affiliation institutionnelle et ses coordonnées professionnelles (incluant l’adresse de courrier électronique);
  • Un résumé de la communication proposée (200-250 mots), incluant 3 à 5 mots clés.

Les propositions de séance sont fortement encouragées. Elles doivent être composées de trois à cinq papiers/communications connexes, et de préférence d’un président et d’un discutant. Elles doivent inclure : 

  • Un résumé de chaque communication proposée (200-250 mots), incluant 3 à 5 mots clés.

Les auteurs des communications ou des séances acceptées seront contactés par les présidents au début de janvier 2012 et seront alors tenus de s'inscrire au congrès avant le 28 février 2012. Les présentateurs doivent soumettre leurs communications à ECSA-C avant le 10 avril 2012. 

EUROPA portail de l'UE
© 2010 - Centre d'excellence sur l'Union européenne
Université de Montréal - McGill University